Coiffure Afro ou des œuvres d'arts surprenantes qui font de la femme africaine une artiste capillaire !

Crépus, vaguement ondulés et fluides, voilà un peu près ce qu'est la texture du cheveu afro. L'histoire des coiffures africaines remonte à la nuit des temps ! Elle débute dans les années 1400, période dans laquelle la femme africaine s'amusait à se faire des coiffures splendides et très variées. Des coiffures tout simplement éblouissantes qui mettaient leurs visages en valeur. Coquettes, les femmes utilisaient des huiles spécifiques cheveux crépus. Elles avaient aussi des peignes pour cheveux crépu qui leur permettaient de travailler les cheveux selon leurs envies.

Elles pouvaient passer des heures sans fins pour se coiffer. C'est ainsi jusqu'en 1700, puis surgit une époque d'épouvante pour le peuple noir américain. C'est le début de l'esclavage et les coiffures disparaissent totalement, en effet, il était impossible que la femme noire se pouponne de la sorte, cela la rendrait bien trop belle, et les femmes blanches ne prenaient aucun risque pour cette concurrence. L'esclave roulait alors un foulard ou tout autre linge autour de la tête afin de recouvrir sa chevelure. L'époque passée, l'Africaine a voulu s'y remettre, mais les idées de coiffure ainsi que les produits capillaires se faisaient rare.

Coiffure afro

D'autre par l'Africaine garde de cette époque l'idée que le cheveu crépu est « moche », elle tente alors de travailler sa chevelure afin de la rendre lisse, comme ceux des femmes blanches, considérées comme « les reines de la beauté ». La femme africaine utilise alors des produits chimiques qui ont gravement atteint la nature du cheveu africain. En 1900 toute les femmes, et même les hommes, noirs portaient des cheveux défrisés.

L'esclavage aboli complètement permet au peuple noir de se libérer et on vit alors une époque de gros changements en passant de la coiffure lisse à la coiffure crépue et gonflée, on se souviendra longtemps de l' afro coiffure des Jacksons Five !

Le salon coifure afro, ça vaut le détour

Les coiffures aux longues tresses africaines sont les plus courantes. Ces tresses remplissent en générale la totalité de la nuque et selon l'envie, elles peuvent être très fines, fines ou plus épaisses. Il en va de même pour la longueur sachant que la femme africaine tient à afficher une féminité qui leur a longtemps été volée, et les cheveux longs restent donc leur symbole de féminité. Et, parce que le cheveu crépu pousse lentement l'astuce de la femme noire et de rajouter des mèches (rajouts africains) artificielles qu'elles accrochent à leur bout de cheveux avant le tressage.

Le salon de coiffure afro devient alors un atelier d'artistes capillaires.

Adopter une coiffure africaine femme.

Vous avez toujours eu une chevelure très bouclée alors pourquoi vous battre contre la nature et ne pas adopter une coiffure afro?

Il n'y a rien de plus simple, il suffit d'aller chez un coiffeur spécialisé dans ce genre de coiffure, ( ils ne sont pas nombreux mais très professionnels) pour demander conseil surtout si c'est le première fois que vous faites une coiffure africaine.

 

Adopter une coupe de cheveux afro femme.

Vous avez toujours eu les cheveux frisés qui proviennent certainement de l'origine de votre maman qui n'est autre qu'une antillaise.

Vous avez tout essayer pour lisser vos cheveux mais sans succès.

Vous vous êtes donc résigné à avoir une coupe afro avec de très longues tresses qui partent du crâne et qui finissent avec des rajouts.